Mon parcours

Différente...

Depuis toute petite, je pourrais dire que je me sentais différente. Différente en quoi ? Eh bien déjà à cette époque-là, j’avais ce goût de tendre la main, d’écouter. Dans la cour de récréation, je répondais toujours présente pour prendre la cause du plus faible, et développer forts arguments pour que justice soit rendue. Il faut dire qu’à ce moment-là j’avais de bonnes raisons d’agir ainsi, mais je ne le savais pas encore…

Une chance inouïe !

« Puis les années ont passées et cette dimension de justice, dans le sens juste du terme, est restée mon moteur. J’ai rencontré bien sur de nombreux écueils, la vie s’est écoulée avec ses joies et ses peines. Jusqu’au jour où : Comme à l’accoutumée, mon réveil sonne… Impossible de l’atteindre, mes bras ne répondent plus, j’essaie de bouger les jambes, rien de ce côté-là, non plus. L’expression clouée au lit prend là tout son sens, incapacité de bouger, seule ma tête fonctionnait. Aujourd’hui nous appelons ceci un « Burn Out » !

Ce fut pour moi « une chance inouïe, même si ce jour-là, je ne vous aurais pas parlé ainsi ! Une chance inouïe, car j’ai eu la carte de visite de Georges Romey en main, j’ai alors immédiatement pris rendez-vous, car je sentais bien que rien n’allait plus ! 

Rencontre avec le Rêve Éveillé libre

G.Romey est le créateur de la méthode du REL, j’ai alors suivi une cure à ses côtés, et quelques mois plus tard, j’avais retrouvé toute mon énergie. J’ai poursuivi ce travail de Thérapie, qui m’a rapidement invitée à changer de voie professionnelle. Je revenais ainsi « à la cour de récréation », en conscience et forte de cette capacité à accueillir.

Je me suis formée au métier de Praticienne en REL sur un cursus de quatre années. Aujourd’hui, les années ont passées, j‘ai pris la responsabilité de la présidence de l’ADREL, Association pour le Développement du Rêve Eveillé Libre.

J’aime mon métier, j’aime accueillir les rêves de mes patients. J’aime découvrir l’Autre, et l’accompagner vers le meilleur de lui-même. Bien sûr j’ai continué à me former, afin de mieux comprendre l’Humain, dans sa dimension holistique.

Danse et énergie : La Téhima !

L’approche symbolique m’était familière, mais qu’en était-il de la dimension corporelle, énergétique ? Alors, je me suis tout naturellement tournée vers la Téhima. Véritable méditation en mouvement, cette pratique a été élaborée par Tina Bosi, ostéopathe et Chorégraphe.

Cette formation, sur deux années, a nourrie pleinement ma curiosité autour du corps, tant dans sa dimension strictement corporelle, que dans ses dimensions énergétiques et spirituelles. Elle m’a également aidé à approfondir mon travail de recherches dans les nombreux rêves recueillis chaque jour.

Méditation Pleine Conscience et mise en lumière

La troisième révélation dans ce parcours fut la méditation. Depuis l’âge de 20 ans je me suis toujours sentie attirée par la philosophie bouddhiste. Est-ce le Bouddha qui trônait au milieu du salon ouvrier des années 70 ? Peut-être…

Toujours est-il qu’après de longues années d’apprentissage de cet art de vivre, j’ai rencontré la méditation de pleine conscience, qui est également une page importante de ma vie.

Je pratique depuis chaque jour. Que ce soit en mouvement avec la Téhima, ou simplement assise, en faisant la vaisselle, en jardinant et comme vous avez pu le constater, en pratiquant mon activité favorite : la photo. J’aime par-dessus tout mettre en lumière.

Se connaître, se rencontrer...

 Voilà, vous me connaissez maintenant un peu plus. Et j’espère vous rencontrer très bientôt dans ce bel endroit qu’est « Richou », ou lors des ateliers que j’anime.

 

– Françoise David

Mon parcours, Françoise David
Mon parcours, Françoise David
Mon parcours, Françoise David
Partagez
Partagez
Tweetez